Cueillette d'automne - le raifort

Racine-raifort
Cueillette d'automne – le raifort
Le mot raifort est dérivé du vieux français "raiz" (du latin radix) et de "fort", il signifie "racine forte". La racine du raifort possède une saveur plus piquante que les oignons!

Le raifort (Armoracia rusticana) est un légume-racine ancien, on le consomme surtout en tant que condiment, il peut remplacer la moutarde. C'est une plante facile à cultiver qui s'accomode de n'importe quel sol.

Manger du raifort est très sain. D'abord, il possède la vertu d'inhiber la croissance de certaines bactéries nocives (Escherichia coli, Staphylococcus aureus, Salmonella Typhimurium, Listeria monocytogenes, Serratia grimesii et Helicobacter pylori) à cause de la présence d'un ingrédient chimique appelé allylisothiocyanate (AITC). Et, il contient des sels minéraux (calcium, sodium, potassium, phosphore, magnésium, soufre), des oligo-éléments (fer, cuivre), des acides (chlorhydrique, phosphatique, carbonique, sulfurique), des vitamines (B2, B3 et B6 et deux fois plus de vitamine C qu'un citron) et des substances antibiotiques (allicine et sinigrine).

Le raifort est aussi une plante médicinale. Il possède des propriétés antibactériennes, antifongiques et anticancéreuses. Il y a plus de 3000 ans, les Égyptiens avaient l'habitude de l'utiliser pour soigner de nombreuses maladies. Aujourd'hui, en médecine naturelle, la racine de raifort est employée pour soigner toux, bronchite, goutte, rhumatismes, douleur du nerf sciatique, infections des voies urinaires, coliques et vers intestinaux chez les enfants. Il facilite la digestion et la circulation sanguine, tout en régulant la tension et il fortifie les défenses immunitaires.

Difficle à trouver fraîche, à moins de la cueillir vous-même, la racine de raifort s'achète en pot, râpée et conservée dans du vinaigre ou sous forme de pâte. Je vous laisse trouver des recettes culinaires... Je vous partage ici deux vieux remèdes qui pourront vous être utiles durant les mois d'hiver où rhumes et grippes sévissent.

Enrouements, maux de groge et pour dégager les bronches ou les sinus congestionnés :
Recette 1 : Dans un petit bol, mélanger 1 cuillerée à thé (5ml) de miel à ½ cuillerée à thé (2.5ml) de racine de raifort râpée ou en purée. Couvrir et laisser mariner quelques heures. Mastiquer cette prépapation lentement.

Recette 2 : Râper une racine de raifort dans un petit bol (donne environ 4 à 6 cuillerées à soupe (60 à 90ml)). Ajouter 4 cuillerées à soupe (60ml) chacun de miel et de vinaigre de cidre. Mélanger bien et appliquer sur la poitrine congestionnée. Laisser pendant maximum 10 minutes et puis rincer.

Mise en garde : Le raifort est très piquant ! Pour toutes les préparations, bien se laver les mains et éviter le contac avec les yeux et les muqueuses.

Effets indésirables et contre-indications : De trop grandes quantités de raifort peuvent causer une irritation de la bouche, de l'estomac, de l'oesophage et des voies urinaires, troubles gastro-intestinaux, vomissements, diarrhées. Un cataplasme de raifort ne doit pas être appliqué sur une longue période, car il risquerait d'irriter et/ou brûler la peau. Le raifort est contre-indiqué chez les femmes enceintes ou qui allaitent, les très jeunes enfants, les personnes souffrantes d'ulcères gastriques ou intestinaux et les individus atteints d'hypothyroïdie ou troubles rénaux.
Sylvie Demers
naturothérapeute-herboriste
Bonne Femme Demers inc.