INVITEZ DES HERBES DANS VOTRE JARDIN

jardin-bfd-2
INVITEZ CES HERBES DANS VOTRE JARDIN
par Sylvie Demers, n.d. - naturothérapeute-herboriste


LE POUVOIR DES HERBES...

Les herbes ont toujours joué un rôle très important dans la vie de l’homme, elles ont servi à la fois de nourriture et de médicaments. D’ailleurs, dans un livre très ancien, il est écrit : « Et Dieu dit : Voici, que je vous ai donné toute végétation portant semence et qui est sur la surface de toute la terre, et tout arbre dans lequel il y a du fruit et portant de la semence. Que cela vous serve de nourriture. » La bible - Genèse 1:29

« Les fruits serviront de nourriture, et leurs feuilles de remèdes. » Ézéchiel 47:12
« Les feuilles de l’arbre de vie servaient à la guérison des nations. » Apocalypse 22:2
« Le Seigneur a fait produire à la terre des médicaments. L’homme sensé ne les dédaignera pas. » Ecclésisaste

Une ordonnance découverte sur une ancienne tablette sumérienne (datée de 4000 ans), conseillait de la myrrhe et du saule. 
Hippocrate, grand herboriste de son époque, vantait les vertus du saule et citait plus de deux cent cinquante herbes utilisées dans sa thérapeutique. 

La bible, les hiéroglyphes égyptiens, et les anciens documents chinois parlaient tous de l’utilisation des herbes comme aliments et comme remèdes. Les herbes ont donc été testées sur des millions de personnes à travers les âges, pendant des centaines et quelques fois des milliers d’années… Vous pouvez leur faire confiance !

Bonne Femme Demers a pensé vous faire quelques suggestions d’herbes à inviter dans vos jardins. Vous pourrez ainsi avoir sous la main de la nourriture et des herbes pour fabriquer vos remèdes. 

Évidemment, il y a de si nombreuses herbes, je devais bien faire un choix ! Vous trouverez ici des herbes faciles à cultiver et utiles autant en cuisine, qu’au niveau médicinal ou cosmétique. Vous pouvez bien sûr en inviter d’autres dans vos jardins...

Note importante

Je ne parle pas ici de la culture de ces herbes. Ces informations sont disponibles sur les paquets de graines que vous achetez, dans les livres et sur internet. 

Choisissez les herbes qui pousseront chez vous, selon votre zone agricole, votre type de sol et l’orientation de votre jardin pour l’ensoleillement.  

Privilégiez les herbes qui vous plaisent et que vous souhaitez aussi utiliser en cuisine et dans vos remèdes-maison.

Conseil: Plantez vos herbes aromatiques à proximité de vos plants de légumes. 

Les herbes sont très souvent utilisées en compagnonnage dans le potager. 

Les plantes aromatiques attirent les insectes bénéfiques, éloignent les insectes nuisibles aux légumes, favorisent leur croissance et améliorent et le goût.

Pour conserver vos herbes, pensez à la congélation, la déshydratation, le séchage. Ce sont les méthodes les plus utilisées.

Vos herbes pourront ensuite servir dans la préparation de vos recettes culinaires et médicinales.

Jardin-bfd-1

Ail (Allium sativum)

C’est une des plantes condimentaires les plus utilisées en cuisine et aussi en médecine. L’ail est cultivé depuis la plus haute antiquité. Une prescription d'ail datant de 4 500 ans avant J.C. est gravée sur la pyramide de Chéops et rappelle que chaque matin une gousse d’ail était distribuée à chaque esclave travaillant à l’édification de la célèbre pyramide. L'ail était réputé pour donner des forces.

Récolte et conservation:
Quand les caïeux sont bien formés et que les tiges ont commencé à faner, arracher l’ail et le laisser sécher au soleil quelques jours. On fait ensuite des chapelets en tressant les tiges dont on attache l’extrémité avec une corde solide. Suspendus dans un lieu frais, bien aéré, ces chapelets se conservent tout l’hiver.

Usages:
La façon la plus simple de préparer les gousses d’ail consiste à les écraser avec le plat de la lame d’un couteau ou un presse-ail. On peut aussi les couper dans le sens de la longueur, puis retirer le germe vert central, plus difficile à digérer et qu’on dit  responsable de la mauvaise haleine. Pour neutraliser l’odeur, on suggère de mâcher quelques grains de café ou graines d’anis, une pincée de persil ou une pomme râpée.

Médicinalement:
L’ail cru est employé contre le cancer et l’hypertension, il est tonifiant et antiseptique. En application locale, l’ail broyé soulage les brûlures, les piqûres d’insectes, les verrues, et les cors. Il est employé contre les infections pulmonaires. Il possède des propriétés antimicrobiennes. Il soigne aussi les infections à champignons. C’est une plante à avoir assurément dans son jardin….

Soupe à l'ail

SOUPE À L'AIL

Ingrédients

7 têtes d’ail complètes
4 c. à soupe (60 ml) d’huile d’olive
8 tasses (2 litres) de bouillon de légumes
1 bouquet garni (thym, laurier, persil)
1 branche de sauge
1 clou de girofle
Sel et poivre au goût

Préparation

Faire revenir doucement l’ail broyé dans l’huile. Ajouter les autres ingrédients. Mijoter doucement 10 minutes puis servir avec des croûtons.

ail-bfd

BASILIC (Ocymum basilicum)

Il y a de nombreuses légendes reliées au basilic… 

  • En Inde, il protégeait du terrible serpent mythique « qui tue avec les yeux ». 
  • Chez les Égyptiens, il servait avec la myrrhe, l’encens, la sauge, et le thym, à l’embaumement des morts. 
  • En Grèce, il avait le pouvoir de faire naître des scorpions du cerveau. 
  • À Rome, il était l’emblème des amoureux. 

Récolte et conservation:
Récolter les feuilles au besoin (avant la floraison). Quand la floraison ne peut plus être arrêtée, on cueille le plant et on fait sécher en petits bouquets, la tête en bas dans un lieu sec et bien ventilé. Conserver les feuilles séchées entières, ne pas les broyer. On peut aussi congeler des feuilles entières fraîches, dans des moules à glaçons.

Usages:
Le basilic est riche en vitamine A et C ainsi qu’en de nombreux oligo-éléments. En cuisine, le basilic s’emploie avec les tomates, les aubergines, les poivrons, les champignons sauvages, les poissons, dans les salades, en pesto. Il ne doit jamais être mijoté, il s’ajoute au plat en fin de cuisson, juste avant de servir.

Médicinalement:
L'infusion de basilic prise à la fin du repas a une action favorable sur la digestion. C’est aussi un tranquillisant naturel. Il agit bien sur l’angoisses. Aide les enfants hyperactifs et surexcités qui dorment mal. C’est aussi un antispasmodique.

Beurre au basilic

BEURRE AU BASILIC

Ingrédients

3 tasses (750 ml) de basilic frais haché finement
1/2 tasse (125 ml) de beurre ramolli
2 c. à thé (10 ml) de jus de citron

Préparation

Bien mêler le tout. Ranger au frigo dans un petit contenant. Si vous le désirez, le beurre peut aussi être congeler. 

Excellent avec les pâtes, les oeufs, le fromage, les poissons et les légumes. 

*Se conserve 6 mois au congélateur.

basilic-bfd

LAVANDE (Lavendula officinalis)

Au Moyen-âge, la lavande symbolisait la pureté et la vertu et elle était consacrée à la Vierge Marie. Aux feux de la Saint-Jean, on la brûlait pour chasser les mauvais esprits...

Récolte et conservation:
Récolter les tiges florales au début de la floraison, avant que les petits boutons soient ouverts. On les fait sécher, attachées en bouquets, la tête en bas dans un endroit frais, et bien ventilé. La lavande se conserve très bien.

Usages:
Cultivée surtout pour le parfum de ses fleurs, la lavande est peu utilisée en cuisine, c’est dommage… car elle est délicieuse! Personnellement, j'adore la lavande avec le chocolat et j'en met souvent une pincée dans mes smoothies d'été! 

Les fleurs de lavande servent souvent à fabriquer des sachets qui parfument les armoires à linge et les tiroirs car ils éloignent les mites. 

L’huile essentielle de lavande entre dans la composition de nombreux produits de beauté: savons, sels de bain, huiles parfumées, crèmes, lotions, shampooings, etc. Et des produits pour la maison: savon à linge, eau de rinçage, lingettes humides, etc.

Médicinalement:
Une infusion préparée avec 1 cuillère à thé de fleurs par tasse est antispasmodique, sédative, tonique du cœur et du système nerveux. 

Attention : à forte dose, la lavande pourrait se montrer irritante.

Recettes de lavande

SUCRE DE LAVANDE

Verser quelques tasses de sucre, dans un bocal fermé, y disposer quelques tiges de fleurs de lavande. Ce sucre peut servir dans divers desserts (biscuits, muffins, gâteaux, etc.). C’est une recette simple à préparer mais absolument délicieuse!

EAU DE LAVANDE

60 g de fleurs de lavande
1 litre d’alcool 40º
Faire macérer pendant un mois dans un pot fermé hermétiquement, puis filtrer. Employer comme eau de toilette, en diluant l’alcool suivant vos besoins.

lavande-bfd

MÉLISSE (Melissa officinalis)

Déjà connue des Arabes, la mélisse a de tout temps été utilisée comme plante médicinale, ainsi que pour attirer les abeilles au jardin ou au verger.

Récolte et conservation:
Cueillir la plante au début de la floraison. Elle doit être séchée rapidement, en petits bouquets, pour éviter le noircissement des feuilles.

Usages:
En cuisine, on peut se servir des feuilles pour aromatiser des soupes, les salades. Comme la lavande, la mélisse sert à parfumer les armoires et les tiroirs à linge dont elle éloigne les mites.

Médicinalement:
La mélisse est antispasmodique. Elle favorise la digestion. Elle stimulerait également la mémoire. Elle est calmante et peut être utilisée en tisane pour les enfants. Son goût légèrement citronnée la rend rafraîchissante et désaltérante.

Thé glacé à la mélisse

Faire une infusion concentrée de mélisse et de menthe. Sucrer au goût avec du sucre, du miel ou du stevia. Verser sur des cubes de glace. Servir très froid avecdes tranches d’orange ou de citron. 

C’est un délice pour les petits comme pour les grands!

melisse-bfd

MENTHES (M. spicata, M. piperita)

Déjà connue des Hébreux et des Grecs. La menthe servait à tresser des couronnes pour les jeunes mariés. 

« Delatte (1938) rapporte cette pratique magique: on se rendait trois jours de suite, avant le lever du soleil, auprès d’un pied d’Origan ou de Menthe et l’on y disposait des offrandes (pain, sel, poivre, vin) en saluant la plante et en lui annonçant que la fièvre lui serait transmise. La Menthe se desséchait et le malade guérissait. »  (Pierre Lieutaghi)

Récolte et conservation:
Attention: la menthe est envahissante dans un jardin! Il vaut mieux la cultiver dans des pots ou dans des espaces fermés. Cueillir la menthe au début de la floraison. Personnellement, je cueille les feuilles au gré de mes besoins durant tout l'été. Séchées en petits bouquets, toutes les menthes se conservent bien.

Usages:
En cuisine, quelques feuilles de menthe aromatisent bien les soupes aux tomates et aux pois, les petits pois verts et les pommes de terre. Délicieuses ajoutées aux salades, et dans les smoothies. J'ajoute souvent des feuilles de menthe dans un sandwich aux tomates. La menthe est aussi largement utilisée en confiserie et liquoristerie (pastilles, bonbons, crème de menthe, etc.).

Médicinalement:
Toutes les menthes sont toniques, stomachiques, cholagogues, antispasmodiques. Attention: les menthes sont excitantes et irritantes à fortes doses. Ne jamais donner d’huile essentielle de menthe aux enfants et aux gens nerveux. Fortement déconseillée aussi pour les animaux. Le menthol entre dans la préparation de nombreux produits pharmaceutiques : dentifrices, gargarismes, pommades, etc. La menthe est une plante très utile et facile à cultiver.


Pastilles à la menthe

PASTILLES À LA MENTHE

Ingrédients

3 tasses (750 ml) de sucre
1 tasse (250 ml) de lait
6 gouttes d’huile essentielle de menthe

Préparation

Mettre le sucre et le lait dans une petite casserole sur un feu doux, tourner jusqu’à ce que le sucre soit fondu. Amener doucement à ébullition. Bouillir dix minutes, retirer du feu, ajouter l’huile essentielle de menthe et battre jusqu’à ce que le mélange devienne crémeux. 

À l’aide d’une cuillère à thé, faire tomber de petites boules sur un marbre huilé. Si le mélange devient trop froid et tend à se cristalliser, mettre la casserole dans une bassine d’eau chaude (vieille recette québécoise).

menthe-bfd

ROMARIN (Rosmarinus officinalis)

Pour les Grecs, le romarin était le symbole de l’immortalité, du souvenir, de la fécondité, et de la loyauté. 

Le romarin est une plante funéraire pour de nombreux peuples. 

L’eau de la Reine de Hongrie, à base de fleurs de romarin, lui rendit la jeunesse alors qu’elle était paralytique, goutteuse et âgée de 72 ans, elle fut même demandée en mariage par un roi de Pologne!

Le romarin fut largement utilisé comme préventif, en fumigation ou autrement, lors des grandes épidémies de peste.

Récolte et conservation:
Cueillir les tiges au besoin. La plante se conserve très bien séchée. N’oubliez pas qu’il faut renter vos plants à l’intérieur l’hiver, car ils ne survivent pas à notre hiver québécois.

Usages:
Le romarin a un goût très prononcé et il faut en mettre très peu en cuisine. Il est délicieux dans les farces, les sauces, les champignons, le poisson, le poulet. Il est très utilisé en cuisine italienne avec l’ail et la tomate.

Médicinalement:
Le romarin facilite la digestion des graisses. Le romarin est tout indiqué lors de digestion lente ou difficile. 

Excellent dépurateur du foie, il nettoie, détruit les toxines, agit sur la vésicule biliaire, permet de modifier, d’éclaircir, de sécréter et d’éliminer la bile. 

Le romarin nettoie et revitalise. Il est un excellent support pour les personnes qui ont les artères bloqués, des dépôts de gras, etc.

Excellent tonique et un stimulant général. Conseillé contre l’angoisse, la nervosité, l’insomnie, les migraines d’origine nerveuse, et les palpitations d’origine nerveuse.


Recettes avec le romarin

Fumigation antibactérienne: Pendant les épidémies de grippe, mettre une poignée de romarin dans une casserole d’eau chaude sur la cuisinière ou à proximité d’une source de chaleur, l’atmosphère sera purifiée.

Sachets pour armoire à linge: Mélangez en parts égales romarin, lavande, mélisse, et basilic. Confectionnez de petites pochettes en tissus et versez-y quelques cuillerées à table du mélange. Nouez avec un joli ruban.

Encens à brûler: Les petites pousses de romarin séchées sont intéressantes à utiliser comme encens à brûler, pour parfumer et purifier l’air d’un lieu fermé.

Feux de bois et barbecues: Les tiges séchées, débarrassées de leurs feuilles, coupées en bâtonnets, parfument agréablement feux de bois et barbecues. En plus, ils éloignent les insectes.

romarin-bfd

SAUGE (Salvia officinalis)

La sauge était pour les Romains l’Herbe Sacrée. En Gaule, les Druides la tenaient pour une plante magique capable de guérir toutes les maladies et même de ressusciter les morts. Selon un auteur du 18e siècle, les Chinois prisaient si fort la sauge qu’ils échangeaient volontiers deux caisses de thé contre une caisse de ses feuilles. C’est la plante médicinale par excellence. Il faut absolument en avoir au jardin.

Récolte et conservation:
Prélever les tiges suivant les besoins. Récolter au tout début de la floraison et sécher rapidement. On peut congeler les feuilles, dans des moules à glaçons. Vous souhaitez la conserver fraîche? Mettez-la dans un torchon imbibé d'eau, dans le bac à légumes du réfrigérateur. Vous pouvez la faire sécher en suspendant les branches tête en bas dans une pièce aérée et à l'abri de la lumière et la conserver dans un bocal en verre.

Usages:
En cuisine, la sauge doit être utilisée avec discrétion. Son goût est accentué. Elle se marie bien au fromage et au tofu. Ses feuilles sont délicieuses aoutées aux salades et aux sautés de légumes.

Médicinalement:
La sauge est tonique du système nerveux et de l’appareil digestif. Antispasmodique, diurétique et hypertensive (donc à proscrire aux gens souffrant d’hypertension). 
La sauge possède des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires efficaces contre les infections de la sphères ORL et les douleurs musculaires. Riche en vitamine C et A, la sauge est un excellent préventif contre la grippe.

L’huile essentielle est utilisée en parfumerie, comme conservateur.

C’est la plante pour les femmes, contre les bouffées de chaleur et autres symptômes de la ménopause. Elle faciliterait aussi la fécondation.

Fettucini à la sauge

Ingrédients

400 g de fettucini
¼ tasse (60 ml) de beurre
12 feuilles de sauge ciselées
Parmesan râpé (ou autre fromage)

Préparation

1. Faites cuire les pâtes à l'eau bouillante salée le temps indiqué sur le paquet.

2. Pendant ce temps, dans une grande poêle, faites fondre le beurre, ajoutez les feuilles de sauge et bien mélanger pour marier les arômes.

3. Ajoutez les fettucini égouttés et bien mélanger. 

4. Parsemez chaque assiette de fromage râpé et décorez avec une feuille entière.

sauge-bfd

ÉCHINACÉE (Echinacea)

L’échinacée était bien connue des Amérindiens qui l’utilisaient notamment pour soigner les piqûres d’insectes et les morsures de serpent, calmer la toux et les rhumes. Ils mâchaient également sa racine pour apaiser les maux de dents.

Récolte et conservation:
On récolte les pétales et les racines. On utilise surtout les racines (à partir de la troisième année) qu’on récolte à l’automne et que l’on fait sécher. Les pétales ont un usage plutôt décoratif.

Usages:
Les pétales peuvent aussi être utilisées dans les salades et les pots-pourris. Les racines séchées, torréfiées et pulvérisées sont parfois utilisées comme succédané de café. Pour en faire une infusion, j'utilise 1 fleur entière pour 1 tasse d'eau et j'infuse 10 minutes.

Médicinalement:
L’échinacée est sans doute l’herbe la plus utilisée aujourd’hui. Elle stimule les résistances immunitaires et permet de traiter les rhumes et les infections grippales. On peut également la prendre pour toute infection bactérienne, fongique ou virale.

La forme privilégiée pour prendre l’échinacée est la teinture-mère. 

Un traitement avec l'échinacée devrait être d'une durée de 8 semaines maximum. Pour un traitement de longue durée, on fait des pauses de quelques semaines entre chaque période de 8 semaines.

Pour traiter les coupures, et les inflammations cutanées, on appliquera plutôt une crème ou un onguent sur les parties concernées.


echinacee-bfd

Sirop d'échinacée

Immunostimulant : en prévention de maladies infectieuses comme la grippe ou les refroidissements.

Ingrédients
30 à 50 g de racines d’échinacée
2 tasses (500 ml) d’eau purifiée
500 g de sucre

Préparation
  • Dans une casserole, portez à ébullition eau et racines d’échinacée pour préparer une décoction.
  • Maintenez l'ébullition 10 minutes. Laissez reposer et refroidir quelques minutes. Filtrez. Remettre le liquide dans la casserole.
  • Rajoutez le sucre. Chauffez pour fondre le sucre et continuez une dizaine de minutes jusqu’à l'obtention d’un mélange sirupeux. Laissez refroidir.
  • Mettez dans des bouteilles propres et stérilisées, bien fermées. Aposez une étiquette. Se conserve plusieurs mois.
Posologie
  • En prévention de grippe, toux, mal de gorge, refroidissement, commencer au début de l’automne (sept/oct): 1 à 2 cuillères à soupe, 2 fois par jour pour 8 semaines maximum.
  • En cas de grippe ou refroidissement : 2 cuillères à soupe aux 4 heures.
echinacee-bfd